Tél. fixe :

Tél. portable : 06 20 16 94 60

Email: silvia.machal@yahoo.com

Site web : http://www.biodanza-corazon.com

Association : Corps à Sons

Cours : à Paris 10 le Lundi, à Paris le Lundi, à Paris le Lundi, à Paris 5ème le Dimanche

Stages : à Paris 10ème le 13/01/2013, à Hauterives le 05/08/2015

Diplôme délivré par l'école de : Bourgogne

Date de la monographie : 08/05/2010

Sujet de la monographie : L'archétype de la fête en Biodanza

Membres du jury : Isabelle Jacob, Yves Gendrot, Blandine Pillet

Membre de l'assocation régionale de :

Membre direct de l'APBF : OUI

Extensions :  - Biodanza et les 7 couleurs primordiales
                         - Biodanza, Identité et les 4 éléments
                         - L'Arbre des désirs

Spécialisations :  -

Bio :

 

Je suis née et j’ai vécu en Uruguay jusqu’à l’âge de vingt et un ans dans une génération qui voulait « changer le monde ». C’est à Paris, qui m’a accueillie dans la seconde moitié des années 70, que j’ai commencé à  construire ma vie adulte à dix mille kilomètres de mon pays natal. C’est aussi dans cette ville, où j’habite toujours, que, plus tard, sont nés mes deux enfants.

 

Devenir facilitatrice de Biodanza signifie pour moi ajouter, en cohérence avec ma personnalité et mes valeurs, un nouveau volet dans l’acte de la transmission que j’ai toujours exercée par d’autres voies : l’enseignement de la langue espagnole et la littérature hispano-américaine dans l’Université française, ou les romans ou nouvelles dont je suis l’auteure, écrits en espagnol et publiés en Uruguay sous mon nom de jeune fille.

Titulaire de l’Agrégation d’espagnol et du Doctorat, j’ai été pendant plusieurs années enseignante à l’Université, mais depuis quelque temps j’ai décidé de quitter un cadre trop rigide  à mon goût pour explorer d’autres horizons.

J’ai toujours éprouvé le besoin d’accorder une place de choix au vécu du corps et à son expression, ce qui, à une période de ma vie, m’a amenée à suivre une formation de professeur de Hatha Yoga pendant deux ans, ainsi qu’à pratiquer plusieurs sortes de danses (modern jazz, classique, contemporaine…) de façon assez intensive. Cependant, en ce qui concerne la danse, n’ayant pas l’intention de devenir danseuse professionnelle, l’exigence de la technique devenait souvent pour moi une entrave à la vraie expression de mon être et au plaisir de danser. La Biodanza, qui ne demande aucune technique, et qui s’adresse à quiconque aime bouger, communiquer et partager, m’a donc permis de satisfaire ces besoins.

En découvrant la Biodanza, j’ai senti que je retrouvais la culture latino-américaine de mes racines : le plaisir de la danse, la joie de vivre, l’intensité, la chaleur des relations humaines qui se tissaient au sein d’un groupe… Je me suis peu à peu engagée davantage dans la Biodanza jusqu’à envisager de suivre une formation pour devenir professeur, ou plutôt, « facilitatrice », un mot que j’aime davantage. J’ai compris alors, encore plus profondément, ce que représente cette approche, sa valeur universelle, ses dimensions existentielles et les potentialités qu’elle offre au développement humain. Enrichie moi-même par un travail psychothérapeutique de longue haleine, c’est la dimension de développement personnel, de bien être et de transformation à laquelle la Biodanza donne accès que je souhaite également partager. 

Car pour changer le monde, ne faut-il pas d’abord commencer par se changer soi-même ?